Un bon plan, tu suivras.

Un bon plan, tu suivras.

Qu’est-ce que rouler sans suivre de plan?

C’est faire du bicycle. C’est-à-dire : faire n’importe quoi. Le problème, c’est que le corps, de cette manière, évolue lui aussi n’importe comment.

Les principes de l’entraînement physique, à la base, sont assez simples. On stresse le corps et il s’adapte à cette tension. Résultat : il devient plus fort pour soutenir l’agression.

Au départ, le cycliste qui se contente de rouler beaucoup, souvent et fort pourra constater des améliorations encourageantes. Mais il atteindra vite un plateau que, sans structure, il ne pourra pas quitter. Ou alors, très difficilement.

Un autre aspect qu’il négligera, c’est la récupération. Pour que le corps s’adapte au stress qu’on lui a fait subir, il doit ensuite se reposer.

planification hebdomadaire

Mais combien de temps ? Et quand reprendre l’effort ? Et quel effort ?

Rapidement, des dizaines de questions assaillent le cycliste sans structure. Et comme n’importe quel individu qu’on débarque en territoire inconnu, sans carte ni boussole, il erre, apprenant parfois de ses erreurs. Et d’autres fois pas. Il se surentraîne. Ou n’en fais pas assez. Il refait sans cesse les mêmes entraînements. Puis, il casse lors d’une compétition ou d'un défi. Le genre de chose qui n’arrive pas quand on est bien encadré.

Nous avons un plan pour vous chez BL Coaching

Du data, tu mangeras

Du data, tu mangeras

0