Portrait: Gérald Lemieux

Portrait: Gérald Lemieux

Il y a des gens que nous apercevons sur la route, croisant souvent leur chemin, mais dont nous ne connaissons rien. Sinon leur allure générale, la marque de leur vélo.

L’esprit de communauté qui règne au Vélo Cartel et dans les séances de BL Coaching permet d’en apprendre un peu sur ceux dont nous partageons la passion.

Ces rencontres nous amènent parfois à découvrir de véritables sources d’inspiration. Comme Gérald Lemieux, un rouleur d’expérience qui raconte comment son entraînement chez nous lui a permis d’élever son jeu d’un cran et d’être dans une forme splendide. À 69 ans!

Il est aussi la preuve que tous les types de cyclistes, et de tous les âges, trouvent au Cartel un lieu de rencontre et d’entraînement parfaitement accessible qui permet de relever les défis qu’on se donne soi-même.

Gérald, on vous voit souvent ici. Vous êtes un régulier. Mais quel genre de cycliste vous êtes? Un ex-coureur? Un gros rouleur? Plus route ou montagne?

Cycliste de route avant tout. J’ai fait de la montagne, mais pas depuis six ou sept ans. Je roule encore pas mal. J’ai cumulé 6000 kilomètres l’an dernier. Si je compte l’entraînement que j’ai fait ici l’hiver dernier, ça me donne autour de 8000 km pour la saison.

Wow, c’est vraiment impressionnant. Et ça fait longtemps que vous roulez comme ça?

Je suis un accro du vélo. Je peux te montrer une photo de moi aux Jeux du Québec à Rivière-du-Loup en 1970, où j’ai remporté plusieurs médailles. Le vélo pour moi, c’est une lubie, une passion qui remonte à ma tendre jeunesse. Quand j’étais enfant, c’était une obsession. Je voulais un vélo. Puis le Tour du Saint-Laurent est passé à Matane, d’où je suis originaire. Il y avait eu un critérium devant chez nous, ça m’avait fasciné.

 1990 - Championnat Canadien - Mont-Joli

1990 - Championnat Canadien - Mont-Joli

Et cette passion, ça a disparu de votre vie à certains moments ou pas?

J’ai commencé à en faire plus sérieusement dans les années 1970, mais avec les études en administration, le travail, le mariage, j’ai réduit le temps que j’y consacrais. Donc je roulais presque tout le temps, mais il y a eu des années où je roulais moins. Ça allait de 3000 à 5000 km par saison dans ce temps-là. J’ai fait des courses ici et là. Mais je n’étais pas dans l’élite. Je m’entraînais avec la gang du Centre du bicycle Sainte-Foy, mais en course, c’était dur pour moi de suivre le rythme. Je n’étais pas vraiment un athlète.

Les séances de BL Coaching, ça vous a apporté quoi?

J’ai commencé au moment où je revenais d’une blessure : j’avais été frappé par une voiture alors que j’étais en vélo et j’avais subi une fracture du fémur. J’ai ensuite connu une année difficile sur le plan personnel, donc j’ai très peu roulé; je n’étais donc pas très en forme quand j’ai commencé. Après que j’ai fait une base de musculation dans un gym, des amis m’ont amené ici l’hiver dernier et j’ai commencé progressivement, à deux fois par semaine. Puis j’y ai pris goût, et suis passé à trois, puis à quatre fois.

Qu’est-ce que vous aimez dans ce type d’entraînement?

L’effet de groupe, évidemment. Le fait que c’est basé sur la puissance, les watts, tu sais toujours où tu peux mesurer ta progression, c’est intéressant.

On parle de l’effet de groupe, mais est-ce que vous retrouver avec une clientèle plus jeune, ou plus athlétique, ça ne vous a pas gêné?

Non, pas du tout. On se sent bien avec les autres, on est bien accueilli et je ne me suis jamais senti jugé par les athlètes qui étaient là, qui font partie de l’élite; au contraire, on est plutôt encouragé. Et même s’il y a parfois une grosse différence d’âge, les contacts sont faciles, amicaux, cordiaux.

Et l’été dernier, ça a beaucoup paru que vous étiez venu ici pendant l’hiver?

Je le dis à mes amis, à mon entourage : je ne me suis jamais senti aussi en forme que lors de la dernière saison. En fait, je suis plus en forme à 69 ans que je l’étais à 60, ou même plus jeune encore! Tout ça grâce à l’entraînement en salle ici.

Glucides, perte de poids et périodisation

Glucides, perte de poids et périodisation

David Desjardins - Blogueur invité

David Desjardins - Blogueur invité

0